Nadine LAHOZ-QUILEZ

menu

Byrsa

Après l’assasinat de son mari par Pygmalion, Didon, fille de Bélus, roi de Thyr, s’enfuit pour gagner la pointe nord de l’Afrique Elle conclut un marché avec les autochtones : acheter autant de terres qu’une peau de vache peut en contenir.
Elle découpe cette peau en fines lanières puis elle encercle un territoire pour bâtir la citadelle de Byrsa et fonder Carthage..
.
Cuir, mosaïque de perles de verre 190 X 190 cm.
.
Dans le cadre d’une résidence en Tunisie, et a bénéficié du soutien de l’Institut français, de la Ville de Saint-Étienne, de la Région Rhône-Alpes, de La Fabrique, Andrézieux.

Dans l’obscurité de l’évitement

Dans l’obscurité de l’évitement

Dans L’obscurité de l’évitement il est question du voile, accessoire d’évitement du regard où se jouent les limites du prolongement de ce qui est caché. Série de 5 pièces.

DRESSING  (216 + 33)

DRESSING (216 + 33)

Dressing se présente comme un ensemble composite travaillé dans un rythme neuf et inédit à chaque monstration. Tout commence par une récolte de tissus.
Des silhouettes issues du modèle schématisé correspondant à un patron sont découpées dans ces textiles préalablement plastifiés; Toutes ces étapes sont réalisées au sein d’un groupe (habitants, associations…) constitué pour l’occasion.
Dans le cadre d’une résidence artistique en Tunisie, Dressing 216 (216 étant l’indicatif téléphonique de la Tunisie) a été réalisé à Tunis avec trois artisans de la Medersa ChamaÏa, Khadija BOUBAKER, Rhafia AMDOUNI et Karim HASNI.
Des tissus ont été collectés chez les couturières de la médina. Puis, ensemble, nous avons constitué une collection de gabarits de vêtements tunisiens.
Ces nouvelles figurines sont rehaussées de dessins au feutre pour rappeler la broderie si présente sur les vêtements traditionnels. Dressing 216 vient donc compléter avec 2000 pièces supplémentaires le projet initial, impulsé en France.
Chaque monstration incorpore l’existant et se déploie vers une perpétuelle expansion. Aujourd’hui un peu plus de 5000 pièces sont présentées. La multitude des éléments créée une oscillation entre un rapport affectif, singulier entretenu avec chaque silhouette et, une perception de l’espace renouvelée à la fois par le dispositif qui tire parti de la singularité du lieu, l’accumulation des formes et ses articulations avec l’espace qui les contient.

Dressing : vue d'ensemble musée national du Bardo

LES MALFORMATIONS CARDIAQUES OU LES DIFFICULTER D'AIMER (2008/2010)

Est-on malformé à aimer de la même façon que nous avons des malformations cardiaques ? Telle est la question posée dans cette série composée de 17 pièces. Chaque cœur est dissimulé dans une housse de vêtement géante. Muni de gants blancs le spectateur est invité à ouvrir chaque housse et à déambuler dans cette installation.

Vue d'ensemble : résidence la Fabrique, Andrézieux Gangrène : Transfert sur tissu, broderie main Gangrène : Transfert sur tissu, broderie main

LA LEVÉE OU UN CERTAIN SILENCE (2005/2011)

La levée ou un certain silence (2005/2011). Le projet a démarré il y a 5 ans par une récolte de vêtements auprès d’un groupe de personnes rencontrées à cette période. Ces vêtements sans distinction de compositions, de couleurs, de formes ont été pliés puis empilés dans un jardin. L’objectif était de les photographier dépliés pour repérer les traces du temps, l’impact des éléments naturels et l’interaction des couleurs et des textures. Mais très vite la dégradation interne des piles n’a plus permis le dépliage et deux séries d’images se sont constituées.

Tirage argentique sur Dibond à dos teinté. (Tirage unique) Tirage argentique sur Dibond à dos teinté. (Tirage unique) Tirage argentique sur Dibond (Tirage unique)

Nadine LAHOZ-QUILEZ

Depuis quelques années, Nadine LAHOZ-QUILEZ développe un travail autour du corps et ses situations induites qui traduisent des états intimistes et interrogent la conscience de soi et la re-connaissance de lʼautre. Support de signes, lieu de déterminations sociales et culturelles, le corps suscite une exploration multiple, à la fois dans les procédés et dans les évocations.
Nadine LAHOZ-QUILEZ
(Fr, Esp)
vit et travaille à Andrézieux-Bouthéon


EXPOSITIONS PERSONNELLES


2016 :

Byrsa opus 2, Galerie le 116art, Villefranche/Saône

2015 :

Byrsa, Musée national du Bardo, Tunis.

Dressing 216, Borj Kallel, Sfax, dans le cadre d’une résidence en Tunisie.

2014 :

Trichos, 3 vidéos simultanées dans le cadre de Label Soie, Musées de Gadagne, Lyon.

2013 :

Dressing part 3, in Récits de vêtements, un parcours de fil en habit, Focus Résonance, Biennale d’art contemporain de Lyon, Lisle d’Abeau.

Maison des arts, Evreux

2012 :

Exploration fonctionnelle, Galerie Ste Catherine, Rodez.

Et + si affinité, Galerie le 116art, Villefranche/Saône

2011 :

La levée ou un certain silence, GAC, Annonay.

2010 :

Laboratoire # 2, La Serre, Saint-Étienne en partenariat avec la galerie Area, Paris.

2009 :

Les Malformations cardiaques ou les difficultés d’aimer, La Fabrique, Andrézieux-Bouthéon. Exposition de fin de résidence.

Dressing part 2, La Spirale, Décines.

2008 :

Casing /Enveloppe part 2, Assaut de la Menuiserie, Biennale du design de St-Étienne.

Dressing, Pôle Sud, Le Valentin, Bourg-Lès-Valence.

2007 :

Les Malformations cardiaques ou les difficultés d’aimer, L’Entre-Deux, Morteau exposition de fin de résidence.

2006 :

Casing /Enveloppe, Mapra, Lyon.

2000 :

365 =1, Galerie Artcadache, Vallorbe, Suisse.

EXPOSITIONS COLLECTIVES (sélection)


2016 :

Avec et sans s’tresses, exercice d’art contemporain, Musée de Bourgoin-Jallieu.

Borj en péril, Borj Kallel, Sfax, dans le cadre de Sfax capitale culturelle arabe 2016.

2015 :

Espace Art Sadika, Gammarth, dans le cadre d’une résidence en Tunisie, Non vu, Borj Kallel, Sfax, dans le cadre d’une résidence en Tunisie.

2014 :

XS...XXelles, Galerie le 116art, Villefranche /Saône.

Tresses 13 et 14, Maison des Tresses et Lacets, La Terrasse/Dorlay.

Tresses 13 et 14, Galerie Made in Town, Paris.

2013 :

Tresses 13, Maison des Tresses et Lacets, La Terrasse/Dorlay.

Crisis what else ? Galerie le 116art, Villefranche/Saône.

Les dérivants, sur une proposition de Marc Lathuillière, L’attrape-couleurs, dans le cadre des Nuits Sonores, Lyon.

2012 :

Blanche est la couleur, Passage de Retz, Paris.

Corps à corps, Villa Dutoit, Genève.

L’étoffes des femmes, Musée de Bourgoin-Jallieu.

Sacré blanc ! Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine, Angers.

2010 :

Et si la guirlande de Julie était en laine, Domaine national de Rambouillet.

2007 :

A la frontière du vêtement, Musée des tissus, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon.

Le Polaris, Corbas.

2004 :

Les Bains douches, installation in situ, Les Doigts d’art. Salins-les-Bains.

2003 :

Patrimoines singuliers, Musée d’archéologie de Lons-le-Saunier.

2002 :

Bicentenaire de Toussaint Louverture, 16 artistes comtois. Musée de Pontarlier.

Le Trésor des Abbesses, installation in situ, Les Doigts d’art, Château-Chalon.

2000 :

Regards de femmes, IUFM Lons-le-Saunier.

UTBM, Belfort-Montbéliard.

1999 :

Galerie la Tête de l’art, Lons-le-Saunier.

1998 :

Galerie municipale, Achern, Allemagne.

1997 :

Neuf univers, centre d’art Le boeuf sur le toit, Lons-le-Saunier.

RÉSIDENCES et WORKSHOP


2015 / 16 :

Résidence au Vinatier, centre hospitalier de Bron-Lyon.

2014 / 15 :

Résidence itinérante sur la Tunisie (Tunis, Sfax, Sousse...).

2013 :

Workshop Institut supérieur de la mode, Monastir, Tunisie dans le cadre d‘un projet de coopération décentralisée, ministère des Affaires étrangères, Ville et Musée d’art et industrie de St-Etienne, Institut national du patrimoine de Tunisie.

2009

La Fabrique, Andrézieux-Bouthéon.

2007

Lycée Edgar Faure, Morteau.

PERFORMANCES


2016 :

Le secret de Berthe, interventions plastiques en direct, costume avec Sébastien Egleme musique, Alain Salet, danse, Benoit Voarick, VJing. Le Vinatier centre hospitalier de Bron-Lyon.

2015 :

Boutillis ou paralysie du sommeil et d’ailleurs, performance plastique et chorégraphique en collaboration avec Rochdi Belgasmi, danseur chorégraphe, Borj Kallel, Sfax, Tunisie.

2014 :

Trichos, performance plastique et chorégraphique avec Anne-Marie Pascoli, danseuse chorégraphe, dans le cadre de Label Soie, Musées Gadagne, Lyon.

Trichos, performance plastique et chorégraphique avec Anne-Marie Pascoli, danseuse chorégraphe Musée d’Art et Industrie, Saint-Étienne.

CATALOGUES


Tresses 13, Editions Lyric 21/Nonpareilles.

Sacré Blanc !, Musée de la Tapisserie, Angers, 2012.

Blanche est la couleur, Passage de Retz, Paris, 2012.

Laboratoire # 2, La Serre, Saint-Étienne et Galerie Area, Paris, 2011.

Et si la guirlande de Julie était en laine, Yves Sabourin, Editions du Patrimoine, CMN, 2010.

Habits, Habillages de Claudine Guilhot, coll. « arts visuels » Ed Scérén, 2009.

A la frontière du vêtement, Musée des tissus en Résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon, 2007.

Les Doigts d’art, Château-Chalon, 2002.

TEXTES, VIDÉOS ...


Arearevue)s(-Laboratoire 2, fibres et temps plastiques, Alin Avila, N° 23, 2010.

Utopia 2010 et 2009.

Les Doigts d’arts, 2001, VHS.

Revue Saison d’Alsace, 1994.

A combien sommes-nous de Prague ? D’André Weckmann, France 3, 1994, VHS.

Anfiirholz de Gaston Jung, France 3, 1993, VHS.

AUTRES PRODUCTIONS


Participation à muséomix, Musée d’Art et Industrie, Saint-Étienne, 2014.

Culture à l’Hôpital

Sens dessus dessous, usages et représentations du vêtement à l’hôpital psychiatrique, Le Vinatier, centre hospitalier de Bron-Lyon
De septembre 2009 à juin 2010, hôpital de jour, musée de Bourgoin-Jallieu.
Le kimono paysage et la tenue urban-sky. Présentation des pièces au musée.

Design textile

2010 :

Ornements pour une relation. Prototype de vêtements pour soignants.

Scénographies et décors.

2004 :

L’épidémie bleue de Christian Pageault, RLC Spectacles.

2003 :

La Route des arts, Conseil général du Jura.

1994 :

L’assemblée des femmes d’Aristophane, Troupe de la Frat, Saint-Claude

Costumes et participation graphique.

2016 :

Le secret de Bethe, Ferme du Vinatier, Bron/Lyon. Avec Sébastien Egleme, Benoit Vorick et Alain Sallet.

Participation plastique à des vidéos.

Wie weit ists noch bis Prag ? (À combien sommes-nous de Prague ? ) d’André Weckmann.
Réalisateur Renaud Saint-Pierre, production France 3 Alsace

Aanfiirhorlz de Gaston Jung. Réalisateur Renaud Saint-Pierre, production France 3 Alsace